Ana

Le charbonnage
Franchement, fallait-il l’entourer de tant de lignite pour que sa beauté étincelle ? J’ai rencontré Ana pour la première fois dans un charbonnage désaffecté. Escarpins ajourés, jeans moulant, démarche féline… un diamant s’avançait lentement vers moi. Dès cet instant je fut conquis. Lorsqu’elle me rejoignit enfin (les 50 mètres qui nous séparaient m’avaient parus durer une éternité) il me semble que ma taille avait diminué de moitié… Bien que plus petite que moi, elle me dépassait en tout; elle était le soleil, j’étais un atome de poussière. A ses côtés j’étais en état de choc permanent. Ce que j’ignorais à l’époque c’est que je lui faisais exactement la même impression.

 

Au sortir de la guerre
Au sortir de la guerre le réseau s’était dispersé. Je ne voyais plus ni Pierre ni François. Il m’arrivait parfois de croiser Ana, nous prenions un café sur ce grand boulevard où quelques années plus tôt elle m’avait sauvé la vie, au milieu des barricades. Nous parlions peu, échangions beaucoup de regards. Puis chacun reprenait son chemin, désormais prisonnier de la trame invisible des entrelacs de nos destins désunis.

 

Qui sont ces gens ?
Qui sont ces gens ? D’où viennent-ils ? Où vont-ils ? Errent-ils sans but ou sont-ils comme ces fourmis, éléments insignifiant d’un dessein qui les dépasse ? Je les observe avec la curiosité d’un enfant. Mais je suis las. J’attend depuis trop longtemps sur ce banc. Pourquoi fait-il si froid maintenant ? Ana, Pierre, François; où êtes-vous ? Attendez-moi ! Je vais me lever, je vous rejoins bientôt sur la passerelle, on va tout recommencer, on peut tout recommencer, la guerre était une erreur, je le sais maintenant.
Je vais me lever. Bientôt…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>