Vottem

Manifestation contre le centre fermé de Vottem.

Ce dimanche 26 Mars avait lieu à Liège l’anniversaire du tristement célèbre CENTRE FERMÉ DE VOTTEM.

Comme chaque année à cette occasion le CRACPE (Collectif de Résistance Aux Centre Pour Étrangers) organisait son rassemblement dans un lieu très symbolique: l’Enclos de Fusillés, endroit où sont inhumés plus de 400 personnes exécutées par l’armée Allemande durant la seconde guerre mondiale. Après quelques prises de parole,  jeunes, vieux, parents, enfants, groupes syndicaux et politiques ou simples anonymes ils étaient nombreux à se diriger vers le Centre Fermé au son des tambours et slogans pour aller frapper une nouvelle fois contre les portes de cette prison pour étrangers. A l’heure où le gouvernement Michel et son secrétaire d’état Theo Francken traquent ceux qui ont cherché refuge ici et durcissent la politique d’enfermement et d’expulsion, à l’heure où l’Europe ferme ses frontières, bafoue le droit d’asile et la liberté de circulation, il est plus que jamais nécessaire de manifester notre refus de telles politiques injustes et répressives. Preuve s’il en est du durcissement de ces politiques l’attaque par les forces de police d’un groupe anti-fasciste qui défilait pacifiquement au sein du cortège.

Pour rappel les centres fermés sont de véritables prisons où sont enfermées des personnes (enfants, femmes et hommes) « coupables » de ne pas avoir des papiers en règle. On ne les informe pas sur leurs droits, on les prive de moyen de communication, on les soigne mal (ou pas du tout), on sépare les familles. Puis on les expulse de force, parfois comme récemment, vers des dictatures où ils risque la torture ou la mort. Ou on les libère avec un ordre de quitter le territoire.

A liège et dans le monde entier les voix toujours plus nombreuses s’élèvent contre cette situation.