Coings, coings, coings… C’est l’automne !

Mais oui c’est l’automne ! Les températures sont en chute libre ! Les feuilles des arbres aussi ! La nature se pare de ses plus belles couleurs et nous vient comme un envie de cocooning et de préparer de bonnes confitures à déguster pendant l’hiver. Pourquoi ne pas essayer la gelée de coings ? C’est super facile !
Le coing est le fruit du cognassier. Le coing n’est pas une poire, même s’il en la forme. Il ne peut être consommé cru, sauf certaines variétés méridionales. A maturité il est jaune, très parfumé et couvert d’un duvet rosâtre.
Alors prêt pour l’aventure ? Hop, c’est parti !

[hr]

Deux grandes marmites à fond épais
Une ou deux étamines (pour filtrer le jus)
Une cuillère en bois
Une passoire
Une ribambelle de pots à confiture
Un thermomètre de cuisson

Pour 2 Kg de coings:
2 Kg de sucre
Le jus d’un citron

De la bonne humeur !

  •  Commencez par frotter les coings sous un fin filet d’eau afin d’en ôter la couche duveteuse. Ils doivent être bien lisses.
  •  Coupez en 4 (ou en 8 pour les plus gros). Ne jetez rien, tout doit aller dans la marmite, peau, pépins, trognons; absolument tout. Nous devons récupérer un maximum de pectine.
  •  Dans une grande marmite couvrez les morceaux de coing à hauteur et portez à ébullition.
  •  Laissez cuire à gros bouillons.
  •  Après 45 minutes de cuisson vos coings doivent se laisser aller et s’écraser sans résistance avec une fourchette.
  •  Préparez une grande passoire dans laquelle vous étendez votre étamine, posez cette passoire sur une seconde grande marmite et déversez-y vos coings avec le jus de cuisson.
  •  Réservez cette marmite dans un endroit frais et laisser égoutter toute une nuit
  • Vos coings ayant égoutté toute la nuit, tordez l’étamine avec les morceaux pour en extraire les dernières gouttes.
  • Procédez maintenant à la stérilisation de vos pots et leurs couvercles en les laissant bouillir quelques minutes dans une grande marmite
  • Ajoutez au jus environ 1 Kg de sucre par litre de jus et le jus d’un citron (ça va aider la pectine à gélifier)
  • Portez ce mélange à ébullition
  • A l’aide du thermomètre vérifiez que le jus atteigne la température de 103-105 °C
  • Pour vérifier la cuisson il suffit de voir si une goutte du jus se fige sur une assiette réfrigérée. Si c’est le cas il n’y a plus qu’à mettre en pot !
  • Dès que vos pots sont remplis, fermez les bien et retournez-les. Laissez-les dans cette position quelques minutes, cela va aider à la stérilisation.
  • Abandonnez vos pots une autre nuit au frais
[hr]

Le matin du troisième jour vous retrouverez le parfum, la douceur et la couleur de l’automne dans cette délicieuse gelée de coings… bon appétit !

[general_slider][general_slide img_id= »4576″ alt= »coings »][general_slide img_id= »4577″ alt= »morceaux de coings »][general_slide img_id= »4578″ alt= »cuisson des coings »][general_slide img_id= »4579″ alt= »morceaux de coings cuits »][general_slide img_id= »4513″ alt= »égouttage des coings »][general_slide img_id= »4514″ alt= »pressage des coings »][general_slide img_id= »4515″ alt= »cuisson du jus »][/general_slider]
Tags: